Temesis Pôle d'expertise au service des professionnels du Web

L'accompagnement qualité Web et accessibilité.

Accueil > Ressources > Articles > Dossier : Rentabiliser les services en ligne > Comment rentabiliser un site Internet de façon durable ? Partie 1 : PME et petites structures : un site Internet rentable ?

Dossier : Rentabiliser les services en ligne

Comment rentabiliser un site Internet de façon durable ? Partie 1 : PME et petites structures : un site Internet rentable ?

Auteur(s) : Elie Sloïm

Publié le : 29 novembre 2007

Résumé :

Comment et dans quelles conditions les structures de taille modeste peuvent elles espérer rentabiliser un site Internet ? L’e-commerce pour toutes les entreprises de commerce est-elle une solution vraisemblable ? Quelles sont les raisons qui peuvent pousser des chefs d’entreprise à parier sur la rentabilisation d’un site Internet, et quelles sont les raisons qui peuvent les amener à déchanter rapidement ?

 Grands comptes : l’arbre qui cache la forêt

Lorsque les grands comptes lancent des projets de grande envergure, l’immense majorité des petites agences sont amenées à prospecter des petites entreprises qui voient généralement ce qu’un site Internet va leur coûter (et savent souvent ce qu’il leur a déjà coûté), mais qui ont bien plus de difficultés à saisir ce qu’il peut leur rapporter.

Ce marché semble un peu oublié depuis 1999, date à laquelle beaucoup de petites structures ont mis en service la première version de leurs sites, souvent simples vitrines de leur activité.

Depuis, de multiples raisons ont conduit de nombreux sites à l’abandon : citons entre autres la disparition de nombreuses agences et prestataires, le relatif désintérêt du public pour les sites vitrines, ou encore l’absence de stratégie à long terme de ces entreprises sur le Net.

Comment rentabiliser un site Internet ? Cette rentabilisation est-elle accessible à toutes les structures, même de taille modeste ? Quelles règles appliquer pour proposer des services durables ?

Dans ce premier article, nous allons nous efforcer d’envisager différentes possibilités qu’ont les petites structures pour conserver une présence crédible sur Internet.

 E-commerce pour tous ?

Il y a trois ans, l’ensemble des études prévoyaient un développement exponentiel du commerce électronique. Il pouvait alors sembler logique de penser que les entreprises de commerce allaient gagner beaucoup d’argent avec Internet.

Trois ans après, le développement du e-commerce a bien eu lieu, et il existe des sites rentables ou en phase de l’être. Ceci dit, le développement n’a finalement concerne qu’une minorité de sites, qui concentrent à eux seuls l’essentiel du chiffre d’affaires généré.

Est-il possible de rentabiliser un site Internet de commerce électronique avec des moyens limités ?

Il existe un seuil qui permet d’envisager de rentabiliser un site Internet de manière durable et dans de bonnes conditions de qualité, mais peu d’entreprises peuvent espérer le franchir sans difficulté. En dessous de ce seuil, généralement sous-évalué, les projets de sites tombent tôt ou tard en désuétude, et les investissements nécessaires ne sont que rarement rentabilisés.

La mise en service d’un site de e-commerce rentable et durable est encore limitée à des structures de taille assez importante pour qu’elles puissent en assumer le financement sur le long terme.

Si l’e-commerce pour toutes les entreprises de commerce est une possibilité technique tout à fait envisageable, ce n’est certainement pas une solution rentable et avantageuse pour tous.

Pour autant, les entreprises de taille modeste doivent elles limiter leur présence sur Internet au simple site "vitrine" ?

 Des outils à priori sans limite

Le commerce électronique n’est pas la seule voie pour rentabiliser un site Internet. Plusieurs modèles économiques existent. Mais les éventuels retours sur investissement ne se matérialisent que très rarement sous forme sonnante et trébuchante : l’amélioration de l’image et des relations avec les clients et fournisseurs, l’affichage de publicité ou de sponsoring ne s’avèrent eux aussi rentables qu’à partir d’un certain seuil.

Pourtant, certains arguments peuvent tout de même inciter des chefs d’entreprise à lancer des sites Internet : en effet, comment balayer du revers de la main les arguments suivants selon lesquels votre entreprise pourra communiquer en temps réel, 24 heures sur 24, sur la terre entière, auprès d’une cible quasiment illimitée.

Examiné sous cet angle, tout projet peut sembler à priori très séduisant. Mais malgré ces arguments, il est bon de rappeler certaines vérités, que tout décideur devrait garder à l’esprit avant de se lancer.

 Des arguments à prendre en compte

  1. Même si la cible potentielle d’un site est en théorie illimitée grâce au support Internet, votre structure devra investir bien plus que la simple production technique du site, et devra notamment investir en visibilité pour faire venir des visiteurs qualifiés.
  1. Si le site a le succès escompté, ce qui soyons réaliste est très loin d’être probable, il faudra dégager des moyens non négligeables sur une durée très longue pour maintenir à niveau le contenu et les services éventuels que vous souhaiterez proposer.
  1. Le site ne pourra s’avérer rentable que si le volume de prospects qualifiés, de clients ou encore de ventes s’il s’agit d’un site de commerce électronique, est suffisamment élevé pour compenser les coûts de maintenance et de mise à jour.
  1. S’il s’agit d’un site de commerce électronique ou de services, et que votre structure n’est pas connue, la qualité de vos contenus et services devra compenser le manque de notoriété et de confiance "à priori" de vos visiteurs. Ce point devra d’ailleurs être traité de manière prioritaire, en informant beaucoup, en vous engageant, et en cherchant éventuellement à obtenir des certifications ou labels qualité.

Dans tous les cas des moyens plus importants qu’il ne pourrait sembler à priori devront être mobilisés pour envisager une présence Web rentable et durable.

 Une petite structure peut elle rentabiliser un site Internet ?

Nous allons répondre à cette question par l’affirmative. Oui, une structure de taille modeste peut rentabiliser un site Internet, mais nous verrons au cours de ce dossier que pour ceci, elle devra posséder une excellente maîtrise de la qualité et effectuer une sélection drastique des services proposés. Pour finir elle devra respecter certaines règles de base.

Dans le prochain article de ce dossier, nous allons voir que la maîtrise durable de la qualité d’un site Internet n’est pas une mince affaire, et qu’elle nécessite de surveiller très attentivement certains aspects qui peuvent à priori sembler parfaitement connus et maîtrisés.

Temesis - SAS au capital de 1000€ - 91 avenue de la République - 75011 Paris - France - +33 (0)1 70 95 70 70