Temesis Pôle d'expertise au service des professionnels du Web

L'accompagnement qualité Web et accessibilité.

Accueil > Ressources > Articles > Evaluation des sites internet > L’outil d’auto-évaluation

Evaluation des sites internet

L’outil d’auto-évaluation

Auteur(s) : Elie Sloïm

Publié le : 29 novembre 2007

Résumé :

Cet article présente l’outil d’auto-évaluation de la qualité des services en ligne, que nous avons proposé en Mai 2000. Nous expliquons pourquoi nous avons préféré créer un outil d’auto-évaluation plutôt qu’une énième grille d’évaluation de site, rarement utile dans le cadre de la création et de la gestion d’un site Internet.

 Objectif

Avant propos :

L’outil que nous vous présentons repose d’une certaine manière sur le principe de l’assurance qualité. Cette notion est très souvent confondue avec la qualité elle-même. Or, les deux notions n’ont pratiquement rien a voir dans le principe. La qualité est intemporelle, subjective et relative. L’assurance qualité est un ensemble de méthodes, purement mécaniques, de bon sens, qui sont apparues bien après (!) la notion de qualité.

A chaque fois qu’un qualiticien confond assurance qualité et la qualité, et c’est malheureusement très souvent le cas, il est toujours mal compris. Nous commencerons donc par une mise au point : les questions d’auto-évaluation ne préjugent pas de la qualité réelle d’un site. Il ne s’agit pas de dire ce qu’il faut faire et ne pas faire, mais d’évaluer les points à risque, qui sont susceptibles dans certains cas de générer des non-qualités.

Auto-évaluation

Sur Internet, la pratique rigoureuse de l’assurance qualité est réservée aux structures possédant des moyens importants. En tous cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que si des prestataires ou des services existent, ils se font discrets. Plus probablement, dans ce domaine où les structures et les techniques évoluent très vite, les prestataires ne se sont pas encore réellement préoccupés de l’application de l’assurance qualité. Pour notre part, nous souhaitons simplement proposer un outil qui permettra à chacun de vérifier qu’il s’est bien posé les bonnes questions.

Pourquoi cet outil ?

Le problème de l’évaluation a déjà été traité sur Internet, de nombreuses grilles d’évaluation sont en ligne, notamment dans le domaine de la santé. Comme nous l’avons dit par ailleurs, le marché de l’évaluation se développera de manière considérable dans les années à venir. Les questions principales étant quel type d’évaluation deviendra la plus efficace et surtout quelles techniques naîtront dans les années à venir (lire l’article état actuel de l’évaluation). Le lecteur se posera peut-être la question suivante : "Pourquoi présenter une grille d’évaluation supplémentaire ? Que peut elle apporter de plus par rapport à ce qui existe déjà ?".

Notre grille d’auto-évaluation est au départ une synthèse des différents travaux que nous avons cherchés et sélectionnés sur le Web. Cette démarche ne conduirait en soi qu’à une grille supplémentaire. C’est pourquoi nous avons recherché un nouveau mode de classement et de présentation. Après tout, le but du créateur de site est d’amener des utilisateurs sur sa page, et si possible, de les faire rester, voire revenir. Nous sommes partis du principe que l’utilisateur évaluait naturellement et systématiquement. Des qu’un point faible apparaît, le nombre de chances qu’il quitte le site augmente considérablement. Cette grille a donc pour objectif d’aider le créateur de site à détecter les points faibles de son site, dans l’ordre où ils se présentent (de manière générale) à l’utilisateur.

Accès à l’outil d’auto-évaluation

 Démarche

Recherche

Dans un premier temps, nous avons fait une recherche de grilles d’évaluation sur Internet. Nous nous sommes limités à l’analyse d’une quinzaine de grilles, bien documentées. Nous remercions d’ailleurs les auteurs des grilles qui nous ont servi de base pour la rédaction de notre grille. A l’exception de liens périmés, que nous avons dû supprimer, toutes les ressources qui nous ont servies sont indiquées dans la catégorie "grilles d’évaluation" de l’annuaire.

Synthèse

La deuxième étape a consisté en un regroupement des différentes grilles existantes. Le document brut regroupant les différentes grilles représentait 35 pages de questions, affirmations ou recommandations. Nous avons donc dû effectuer une synthèse des différentes grilles que nous avions trouvées. Il est évident que ce travail de synthèse provoque d’une certaine manière une perte d’information. La grille que nous présentons comporte obligatoirement des lacunes. Par exemple, dans le domaine de l’identité des auteurs, nous avons trouvé un nombre énorme de questions possibles, qui avaient toutes un intérêt, mais que nous avons dû regrouper sous des questions plus générales. Si vous voulez connaître les questions que l’on peut se poser sur telle ou telle partie de l’évaluation, nous vous conseillons un détour par nos liens.

Reformulation

L’optique du contrôle pur, qui est souvent retenue dans les grilles d’évaluation, nous propose souvent des questions qui appellent une réponse subjective. Par exemple : le référencement est il de bonne qualité ? La réponse à cette question est subjective, il s’agit par exemple d’une note (bonne, mauvaise, ou moyenne, ou encore 4/10). On peut imaginer que dans le cas d’une auto-évaluation, la note conduit le responsable du site ou du référencement à prendre des mesures correctives. C’est une méthode possible, mais nous en avons choisi une autre : à chaque fois que cela était possible, nous avons choisi de reformuler les critères d’évaluation de manière à ce qu’ils appellent une réponse objective. Dans l’exemple précédent :

La question : "le référencement est il de bonne qualité ?" peut se décomposer de la façon suivante :

Question Réponse
La cible du site a t-elle été définie ? (oui/non)
Existe t-il un responsable du référencement ? (oui/non)
Le référencement est-il contrôlé régulièrement ? (oui/non)
Les mots clés sont-ils présents dans toutes les pages ? (oui/non)
Un résumé du site est-il indiqué dans toutes les pages ? (oui/non)
Le répertoire en ligne contient t-il un fichier texte pour les robots ? (oui/non)
.........  

Note : à partir de cette question, nous pourrions ajouter un nombre considérable de questions supplémentaires, qui relèvent aussi bien de la technique que de la stratégie. Dès lors, notre grille d’auto-évaluation deviendrait impraticable.

Le simple fait que le créateur, le prestataire ou l’administrateur du site se pose ces questions garantit (en fait il s’agit de l’assurance du terme assurance qualité) qu’elles ont été envisagées. Si des réponses positives à ces questions existent, la qualité du référencement a de bonnes chances d’augmenter de façon mécanique. La qualité est envisagée comme une conséquence et non comme une cause.

Le problème du contrôle, qui nous était soumis dans la question de départ, devient secondaire. D’une démarche corrective, nous sommes passés à une démarche préventive. Dans un deuxième temps, on pourra se poser cette question qui nous était d’ailleurs naturellement venue à l’esprit : "mon site est il bien référencé ?".

Le lecteur se dira peut-être (sûrement) que cette approche est lourde. C’est vrai. D’une question simple, impliquant une réponse compliquée et arbitraire, notre démarche génère (au moins) cinq questions, dont chacune d’entre elle génère des réponses beaucoup plus précises ou finies.

Accès à l’outil d’auto-évaluation

 Pourquoi ne pas pondérer les critères

Suivant le domaine auquel s’applique l’auto-évaluation, les poids relatifs de chacun des critères varient énormément (il s’agit là d’une affirmation de l’auteur, qui n’est pas démontrée). Nous laissons donc toute liberté à l’utilisateur de poser lui même ses coefficients en fonction du site qu’il évalue. Par ailleurs, autant le dire, le fait d’établir des coefficients pour une multitude de domaines représente un travail énorme, que nous n’avons pas (ou pas encore) les moyens d’effectuer. C’est la raison pour laquelle nous avons mis au point un système qui vous permet de pondérer vous même les critères en fonction de l’importance que vous leur accordez.

Accès à l’outil d’auto-évaluation

 Uniformisation des sites

N’avez vous pas peur que ceci conduise à une uniformisation des sites ?

La question sera posée. Les critères de notre grille correspondent à une liste de points à examiner. Tout d’abord, chacun des points présentés est parfaitement discutable. L’auto-évaluation permet de conserver une entière liberté. Si vous jugez qu’un critère présenté n’est pas valable, vous pouvez tout à fait lui attribuer un coefficient faible.

Par ailleurs, comme vous le constaterez souvent, notre site ne répond pas à certains critères de qualité présentés, soit pour des raisons de moyens, soit parce que nous avons décidé d’adopter une position différente sur tel ou tel sujet, soit, dernière solution, parce que nous nous trompons. En tous cas, le fait que ce site soit dédié à la qualité des services en ligne ne nous impose aucunement d’être parfaitement orthodoxes dans ce domaine. D’ailleurs, étant donné le nombre de critères et de débats techniques qui coexistent sur Internet, l’orthodoxie est une notion bien subjective. Nous en sommes de toute façon très loin, ce qui ne nous empêche pas de conserver notre liberté, et de vous inviter à conserver la vôtre.

-* Cet outil est déposé et protégé par le droit d’auteur. Vous pouvez en faire l’usage dans un but non commercial, à la condition d’en citer la source. L’utilisation ou la reproduction sans l’accord de l’auteur est strictement interdite. -* Nous avons volontairement évacué les indicateurs (exemple : nombre de liens morts), ainsi que les éléments descriptifs (exemple : URL, nombre de pages, nature des mots clés), qui justifient à eux seuls une étude particulière. -* L’outil doit être tempéré : tout le monde n’a pas les mêmes moyens, on ne peut pas demander le même niveau de qualité à Yahoo qu’à un site personnel. -* A chaque question, on pourra ajouter la proposition : "pour la cible du site". De cette façon, on ne perd jamais de vue qu’un site s’adresse à des utilisateurs, et que ce sont eux qui mesurent la qualité du site.

Accès à l’outil d’auto-évaluation

Temesis - SAS au capital de 1000€ - 91 avenue de la République - 75011 Paris - France - +33 (0)1 70 95 70 70